L’histoire de l’ile Petrie

L’île Petrie est située dans l'est d'Ottawa. C’est en fait un groupe d'îles, mais en général, ils sont désignés comme l'île Petrie.

Les îles ont été formées à partir d'argile et de sable déposé suivant la fin de la dernière ère glaciaire. Les premiers habitants de la région étaient probablement les indiens Moyen Archaïque dans environ 6000 av. J.-C. et puis plus tard par les Indiens Iroquois et les Algonquins d'environ 1000 av. J.-C.

À l'époque coloniale, c’était la route utilisé par les autochtones et les Européens pour voyager à l’ouest. Le premiers Européens à voyager par l’île Petrie sur leur chemin vers l'ouest était Étienne Brûlé et Samuel de Champlain. Les jésuites et les commerçants de fourrures ont été les premiers Européens à utiliser l'itinéraire sur une base régulière et les Iroquois l’utilisaient pour monter des attaques contre les Hurons. Les premiers colons se sont installés dans la région en 1800 et ont commencé l’élevage et à travailler dans l’industrie du bois.

L'île a été nommée d'après son premier propriétaire documenté, Archibald Petrie, un habitant précoce du canton de Cumberland. En 1955, Donat Grandmaitre a acheté l'île Petrie, avec l'intention d'exploiter une entreprise d'extraction de sable, et en même temps d'avoir un lieu de vacances pour sa famille.

Extraction de sable à l’île Petrie

Donat a acheté un pont Bailey utilisé en 1962 et l’a utilisé pour créer un accès permanent à l'île Petrie pour le transport de sable et de gravier de la région. Le pont de l'île a été remplacé par le pont à caniveau actuel dans le début des années 1970.

La famille Grandmaitre construit plusieurs chalets pour leur famille sur l'île. Le premier était sur le côté nord de l'île, face au canal principal de la rivière des Outaouais. Un deuxième chalet était situé à environ 100 mètres à l'est de la première maison, juste à l'ouest du cercle de la circulation dans le stationnement. Les photos ci-dessous sont datés 1962.

La famille a également eu accès à la plage qui était en grande partie naturelle. Il a également été construit à partir du sable qui a été extrait de l'île. Pierre et Yves Grandmaitre ont beaucoup de bons souvenirs des étés passés à l'île Petrie dans les années 1960. Même si la famille a vendu l'île à la Municipalité régionale d'Ottawa-Carleton en 1983, les Grandmaitre sont resté impliqué dans l'île. Yves exploite la marina Oziles’, une compagnie de location et entreposage de bateaux et des cabanes de pêche sur glace pour les amateurs locaux.

L'île est maintenant la propriété de la Ville d'Ottawa et intègre la réserve écologique Grandmaître, le sentier William Holland, l’aire de pique-nique Al Tweedle, le Centre d'interprétation des Amis de l'île Petrie, et le parc Stuemer. Le parc Stuemer a été nommé d'après une famille d'Ottawa qui a parti de l'île Petrie pour naviguer le monde entier, et ont ensuite retourné à l’île Petrie pour terminer leur voyage.

La zone du Parc de l’île Petrie est classé comme terres humides d'importance par la province de l'Ontario, qui le définit comme une zone d'intérêt naturel et scientifique. L'un des derniers milieux relativement naturels sur le côté de la rivière des Outaouais au sud de la capitale de la nation, l'archipel dispose d'une forêt de feuillus des marais carolinienne, peut-être le seul dans l'Est du Canada au nord de Toronto. Les inondations saisonnières, de vastes dépôts de sable, des plantes aquatiques abondantes et les sols minces, mais fertiles ont contribué à maintenir une variété de vie qu’on ne retrouver pas dans beaucoup d'autres endroits et ses habitats sont extrêmement riches. Il existe plusieurs espèces de tortues, quelques rares, et bien plus de 130 espèces d'oiseaux identifiés à l’île Petrie. Il y a aussi des plantes rares dans la province, y compris les peuplements d'arbres micocouliers. Il y a aussi un réseau de sentiers qui passe au travers d’une nature préservée, et un petit centre d'interprétation, à la fois maintenu par des bénévoles.

Notre histoire en photos

*** L’histoire de l’île Petrie a été compile de ressources de la famille Grandmaitre et les ressources en ligne de les Amis de l’île Petrie, ainsi que Wikipedia. Les photos parviennent des archives de la famille Grandmaitre